Babillard de nouvelles

Dans le mémoire qu’elle présente ce matin devant la Commission des institutions de l’Assemblée nationale du Québec, dans le cadre des consultations sur le projet de loi n°98, la Fédération des cégeps soutient que, dans sa forme actuelle, ce projet de loi risque d’empiéter sur l’autonomie et l’autorité des collèges en matière d’élaboration et d’évaluation de leurs programmes d’études, notamment les formations d’appoint prescrites par les ordres professionnels.