Colloque Le réseau collégial à l’ère du numérique

Programme | Inscription | Hébergement

Dans le cadre de sa rencontre annuelle de 2016, le Forum économique mondial insistait sur les transformations de l’économie mondiale en lien avec la révolution technologique sans précédent qui s’enclenche et qui affectera notre façon de vivre et de travailler, ainsi que nos rapports sociaux. Cette transformation qualifiée de « 4e révolution industrielle » est d’une ampleur, d’une étendue et d’une complexité telles qu’elle modifiera nos sociétés en profondeur comme jamais auparavant. Alors que nous tentons toujours d’intégrer tous les aspects de la 3e révolution industrielle qui s’est appuyée sur l’électronique et les technologies de l’information pour automatiser la production, la 4e révolution industrielle, tout en bâtissant sur la précédente, met à profit la fusion des technologies éliminant ainsi les distinctions entre technologies physiques, numériques, biologiques et Internet des objets.

Le Québec, comme les autres sociétés occidentales, est frappé de plein fouet par ces changements, lui qui doit composer avec l’enjeu du vieillissement de sa population et la rareté de main-d’œuvre en découlant. L’impact de ces mutations est difficile à évaluer avec précision, mais nul doute qu’il affecte tout spécialement le monde du travail et le milieu de l’éducation. Que ce soit par le renouvellement de l’offre de formation, par l’intégration dans les activités pédagogiques des possibilités qu’offre le numérique, par le développement d’attentes spécifiques de la société au regard des compétences numériques, incluant la littératie des jeunes et des adultes, ou par la gouvernance et la gestion renouvelées des organisations en lien avec ces nouvelles possibilités, les défis que doivent relever les cégeps, entre autres, sont multiples, complexes et concernent tous les aspects de leur fonctionnement.

Alors que le gouvernement québécois élabore sa Stratégie numérique, à laquelle les cégeps ont contribué par la présentation d’un mémoire étoffé, la réflexion collective du réseau collégial doit se poursuivre afin de développer une compréhension commune des tendances qui s’annoncent, des possibilités qu’elles offrent et des défis qu’elles comportent. Dans le cadre de ce colloque, les participantes et les participants auront donc l’occasion de se familiariser avec les changements induits par le numérique tant en matière de gouvernance, de pédagogie que de fonctionnement organisationnel.

Objectif 

  • Comprendre les transformations résultant de la révolution numérique et ses impacts sur le réseau collégial, et amorcer une mobilisation des gestionnaires et du personnel des cégeps en lien avec ceux-ci.

Clientèle cible 

  • Gestionnaires des collèges
  • Réseau des répondantes et répondants TIC
  • Autres membres du personnel des collèges intéressés par ces enjeux
  • Partenaires de la Fédération des cégeps

Programme

Heure et lieu

Activités

8h

Foyer salle 5B16

Accueil et inscription
8h30

Salle 5B16

Mot d’ouverture
Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps
8h55

Salle 5B16

La quatrième révolution industrielle
Vidéo du Forum économique mondial
9h

Salle 5B16

The Rise of Digital Business Industry Visions*
Jorge Lopez, vice-président et analyste distingué, Gartner
*Cette conférence sera donnée en anglais avec traduction simultanée offerte.
10h

Foyer salle 5B16

Pause
10h15

Salle 5B16

La main d’œuvre et l’éducation vers 2030: période d’ajustements
Éric Noël, vice-président principal, Amérique du Nord, Oxford Analytica

D’ici 2030, d’importants ajustements démographiques, économiques et technologiques sont à anticiper au Québec. Il y aura probablement 140 000 travailleurs de moins pour 820 000 « dépendants » (0-22 ans et 68+) de plus, et notre « âge du changement » deviendra celui du « changement d’âge » avec son lot de problèmes et d’opportunités potentiels. En parallèle, des entreprises perturbatrices émergeront et affecteront les emplois des entreprises établies, tandis que des révolutions technologiques, notamment celles de l’automatisation et de la robotisation, réinventeront l’employabilité de nombreux Québécois. Autant de phénomènes qui auront façonné un nouveau marché de l’emploi et forcé une révision des carrières, des stratégies et des politiques gouvernementales. Les effets socio-économiques, professionnels et géographiques exacts de ces ajustements sont encore difficiles à imaginer, mais ils influenceront les formations et l’accès à celles-ci. Pour les cégeps, une exploration à long terme s’impose. Quelles seront les sous-tendances qui propulseront ces grands changements professionnels et éducatifs à venir? Comment y penser et s’y préparer? Comment prévoir les compétences de demain? Comment se réorganiser dans cet environnement dynamique?

11h

Salle 5B16

À l’heure de la révolution numérique : provoquer le changement plutôt que de le subir
Vincent Tanguay, collaborateur, mandats spéciaux, CEFRIO

Le numérique, est-ce que quelqu’un pense encore que c’est une mode et que la formation s’ajustera le moment venu?Les technologies ont toujours été à la fois destructrices et créatrices d’emplois. Mais d’une révolution à l’autre, la pression s’exerce sur les compétences. Nous avons atteint le point de déséquilibre. Que pouvons-nous faire pour définir la formation en tenant compte de cette réalité ?

La conférence se présente comme une invitation aux dirigeants des cégeps à se positionner comme visionnaires de l’avenir du travail dans notre société. L’avènement de l’entreprise 4.0, l’intelligente artificielle, l’utilisation des algorithmes et des données massives, la « superconnectivité », annoncent une rupture dans beaucoup de secteurs d’activités. Tous seront touchés. À très court terme, si ce n’est pas déjà le cas.

Comment établir « une intelligence collaborative » à la gouvernance et amener la force de réflexion et de travail qui nous entoure à contribuer afin que soyons le mieux possible préparés à affronter le tsunami qui s’annonce? Et que dire du modèle de formation dans un tel contexte?

Nous sommes conviés à relever des défis importants et incontournables. Nous avons besoin de dirigeants éveillés et engagés.

11h30

Salle 5B16

Transformer les établissements d’enseignement : un mélange complexe de pédagogie, de leadership, de relations humaines et du numérique
Jacques Cool, Directeur des Services aux écoles « CADRE21 », Fédération des établissements d’enseignement privé

Nous sommes en 2017. Tous les élèves à l’école sont nés au 21e; tous les enseignants sont nés au 20e siècle. La transformation de l’éducation, fond et forme, reste inégale; on espère un point de bascule, on constate de la mouvance.

  • Mouvances pédagogiques : nouveaux regards sur l’apprentissage; la différenciation, l’apprenant actif, le savoir-publier, l’évaluation, la formation continue, des apprentissages durables, transférables et fiables…
  • Mouvances en leadership; communication, l’esprit d’entreprendre, audace et créativité, sortir des sentiers battus de l’organisation du temps, de l’organisation des espaces, liens avec la communauté…
  • Mouvances en relations humaines : forger les identités, mobiliser son équipe, faire confiance, être redevable, célébrer les succès, avoir droit à l’erreur, bâtir ensemble…

En toile de fond, le numérique. Performant, ouvert, sécuritaire. Présent comme l’oxygène : invisible, partout, mais essentiel. À l’avant-scène, des questions de fond :

  • Quelles sont ces nouvelles finalités de formation caractérisées par leur interdépendance et non leur opposition classique, contenus VS compétences?
  • Comment vivre le virage du numérique?
  • Quels sont les enjeux en lien avec la formation continue, la culture organisationnelle caractérisée par un patrimoine professionnel?
  • Comment éviter de jeter le bébé avec l’eau du bain lors de l’actualisation professionnelle?
12h00

Salle 3C1 (Cafétéria)

Dîner
13h

Salle 5B16

La gouvernancce collaborative, un incontournable à l’ère du numérique
Louis Bujold, FADIO

L’avènement du numérique ouvre une panoplie de possibilités aux établissements d’enseignement de tous les ordres au Québec. Il permet entre autres de briser la barrière de la distance en rendant accessibles à la population des programmes d’études qui ne pouvaient l’être jusque-là. La formation à distance devient donc un outil important pour le développement de notre réseau, mais elle comporte également son lot de défis.

Quels sont-ils?

Les défis technologiques?

Les défis pédagogiques?

Notre expérience nous montre que, dans un contexte où les connaissances, les ressources et les pouvoirs sont distribués, le plus grand défi en formation à distance est celui de la gouvernance. Que ce soit à l’intérieur d’une organisation ou dans un réseau de partenaires, la gouvernance collaborative devient un incontournable. Je vous présenterai un modèle qui a fait ses preuves, celui du FADIO.

13h30

Salle 5B16

Au-delà de la révolution numérique, un nouveau paysage pour l’éducation au Cégep à distance
Philippe Flamand et Michel Vervais, conseillers pédagogiques, Cégep à distance

La place du numérique en éducation n’est plus à débattre et l’impact des technologies sur nos vies, notre travail et nos relations avec les autres présente déjà un défi d’adaptation de taille. La création d’emplois en constante évolution et nécessitant des formations de pointe mettra une pression importante sur le monde de l’éducation, le transformant autant en ce qui a trait à sa forme qu’à sa fonction.Une offre de formation intégrée et pertinente est, selon nous, le levier stratégique le plus puissant pour combler les besoins personnalisés des étudiants et de la main-d’œuvre. Qu’elle soit synchrone, asynchrone ou hybride, médiatisée ou en présentiel, cette offre de formation devra s’inscrire dans cette nouvelle réalité où la flexibilité et la polyvalence sont des incontournables.

Les technologies faisant déjà implicitement partie de l’équation, les acteurs du réseau collégial devront s’unir de façon cohérente et concertée pour saisir cette opportunité. Le Cégep à distance s’affaire déjà à s’inscrire dans ce nouveau contexte où toutes les formules technopédagogiques et technologiques seront exploitées de façon optimale et avec un maximum d’efficience pour le plus grand bénéfice de nos étudiants, de nos clientèles et de nos partenaires.

14h

Salle 5B16

Contribuer à la réussite éducative par la maîtrise des compétences numériques des étudiants et des enseignants
Nicole Perreault, animatrice du Réseau des répondantes et répondants TIC, Fédération des cégeps

Le réseau collégial joue un rôle de premier plan en tant que carrefour du développement des compétences numériques des étudiants dont la provenance et les besoins sont multiples. On parle ici de compétences numériques en tant qu’objet d’apprentissage.Par ailleurs, des recherches récentes tendent à démontrer que le recours au numérique dans des activités pédagogiques peut améliorer la réussite des étudiants et leur motivation. On parle ici du numérique en tant que soutien à l’enseignement et à l’apprentissage.

Ces deux  constats comportent  divers enjeux qui feront l’objet de cette conférence.

La présentation portera tout d’abord sur la maîtrise des compétences numériques par les étudiants : après avoir donné un aperçu de ces compétences, il sera question des enjeux qui sont associés à leur maîtrise : accès à un profil de compétences et aux ressources pour les développer, rôle des collèges et des programmes d’études pour intégrer ces compétences dans la formation des étudiants et maîtrise de ces compétences par les enseignants eux-mêmes.

Dans un second temps, le numérique sera traité dans un contexte de soutien à l’enseignement et à l’apprentissage : potentiel de son recours sur la réussite des étudiants, formation, perfectionnement, soutien et ressources requises pour mettre sur pied des activités soutenues par le numérique, incluant l’accès aux environnements technologiques requis.

14h30

Salle 5B16

« Construisons notre cégep de demain » par la mise en œuvre d’une gouvernance ouverte appuyée sur une stratégie numérique
Denyse Blanchet, directrice générale, Cégep de Chicoutimi

À l’heure des défis que posent, en ce XXIe siècle, les mutations profondes de la société et de l’économie, notamment au regard de l’internationalisation, l’établissement collégial doit se réinventer pour mieux répondre aux attentes des jeunes d’aujourd’hui et de demain.Volet 1 : Une refonte de l’analyse des programmes / interopérabilité des données

En utilisant les principes du web sémantique, le projet propose une nouvelle démarche de renouvellement des programmes qui minimise les efforts requis pour la cueillette, le traitement et l’analyse de l’information nécessaire pour l’évaluation des programmes.

Volet 2 : Cocréation

Le milieu collégial est déjà reconnu pour son haut niveau de consultation de ses partenaires à l’interne (enseignants, professionnels, personnel de soutien, parents et étudiants). L’utilisation d’une plate-forme de coconstruction systématise la prise de parole, tout en l’élargissant aux milieux externes, notamment aux milieux économique et municipal.

Volet 3 : Vers une gouvernance ouverte

S’appuyant également sur les recommandations de l’OCDE, une gouvernance ouverte basée sur des données probantes maximise les bénéfices induits par les principes d’une gestion par projets, améliorant ainsi l’efficience de la gestion globale de l’établissement.

15h

Foyer salle 5B16

Pause
15h15

Salle 5B16

Échanges avec les conférenciers
15h45

Salle 5B16

Mot de clôture
Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur (à confirmer)
16h

Jardin de la paix

Cocktail

 

Inscription

MODALITÉS D’INSCRIPTION

Les frais d’inscription comprennent toutes les activités de la journée, le matériel remis au cours de l’événement, les pauses, le repas ainsi que le cocktail. Les frais d’hébergement sont à la charge du participant.

Hébergement

Vous pouvez réserver une chambre à l’hôtel Residence Inn par Marriott Montréal-Wetsmount en communiquant au numéro sans frais 1-800-678-6323 et en mentionnant le code suivant « Fédération des cégeps ». La date limite de réservation à l’hôtel est le lundi 1er mai 2017.

.