Programmes de mobilité

La Fédération des cégeps assure la gestion de programmes financés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) afin :

  • de faciliter la venue d’étudiants internationaux au Québec
  • d’aider à la réalisation de stages ou d’études à l’étranger pour les étudiants du collégial
  • de permettre la réalisation de projets en mobilité enseignante

Mobilité enseignante
Ce programme de soutien à la mobilité enseignante offre jusqu’à 3 000 $ aux enseignants pour la réalisation d’un court séjour d’enseignement, de recherche ou de perfectionnement disciplinaire ou pédagogique à l’étranger. Durée minimale : deux semaines.

Mobilité étudiante
Les étudiants du réseau collégial peuvent bénéficier de bourses de courts séjours dont le montant maximum varie de 750 à 1 000 $ mensuellement pour la réalisation de stages ATE, de stages crédités ou de séjours d’études d’au moins six semaines à l’extérieur du Québec.

Bourses au Mexique
Les étudiants en formation technique peuvent bénéficier d’une bourse de 750 $ par mois dans le cadre d’un séjour d’études, d’un stage crédité ou ATE d’au moins six semaines réalisé en partenariat avec une université technologique ou polytechnique au Mexique.

Programme de soutien en formation artistique et culturelle
Ce programme permet à des groupes d’étudiants, encadrés par des enseignants ou des professionnels de leur cégep, de réaliser une activité internationale dans les disciplines artistiques et culturelles.

Exemptions de droits de scolarité supplémentaires
Les exemptions s’appliquent à des étudiants internationaux issus de n’importe quel pays où s’appliquent ces droits. Ils doivent être inscrits à temps plein dans un programme technique.

Bourses d’excellence
Ce programme vise à attirer les meilleurs candidats internationaux dans des programmes de formation technique présentant des perspectives d’emploi favorables au Québec. Le boursier bénéficie d’une bourse de 15 000 $ par année à laquelle sont associées une exemption de droits de scolarité supplémentaires et l’admissibilité à la protection de la RAMQ.