Communiqués

LES CÉGEPS S’INTERNATIONALISENT DE PLUS EN PLUS

Montréal, le 24 avril 2006 – Selon le Profil des activités internationales des cégeps 2005, qui présente les données d’une enquête menée par Cégep international, les cégeps ont considérablement accru le volet international de leurs activités au cours des cinq dernières années. « Sur la base de la dernière étude sur la question effectuée en 2000, on voit clairement que les cégeps sont de plus en plus engagés dans un processus d’internationalisation. C’est maintenant une valeur complètement intégrée à la mission éducative des collèges », a indiqué ce matin Mme Louise Trudel, présidente de Cégep international et directrice générale du Collège Shawinigan, à l’occasion du dévoilement de l’étude. L’enquête porte essentiellement sur les quatre champs de l’internationalisation dans les cégeps : l’internationalisation de la formation, la mobilité étudiante, le recrutement d’étudiants internationaux, la coopération internationale/l’exportation de savoir-faire.

Mobilité étudiante : une grande priorité

La mobilité étudiante vient en tête de liste des priorités des cégeps en matière d’internationalisation, alors qu’ils ont signé 177 ententes avec des établissements d’enseignement supérieur dans 29 pays, permettant à plus de 1000 étudiants d’effectuer en 2005 un stage international reconnu dans leur formation. Une proportion que le réseau collégial public souhaite voir augmenter : « Il faut accentuer la présence des jeunes dans le monde, comme le proposait récemment la Stratégie d’action jeunesse publiée par le gouvernement. Pour cela, on doit mettre sur pied un programme de bourses pour des stages à l’étranger destinés aux étudiants du collégial, sur le modèle de celui créé il y a quatre ans pour les étudiants universitaires », a affirmé M. Gaëtan Boucher, président-directeur général de la Fédération des cégeps, à laquelle est affilié Cégep international.

Autres aspects de l’internationalisation

Par ailleurs, le nombre d’étudiants internationaux fréquentant le cégep est en croissance, passant de 517 en l’an 2000 à 2181 en 2005. Ce nombre comprend les 500 étudiants qui détiennent un permis d’études – une catégorie qui ne comptait que 100 étudiants il y a cinq ans – ainsi que les étudiants réfugiés, les résidents permanents, les membres de familles diplomatiques et les étudiants possédant un permis de séjour.

Le Profil des activités internationales des cégeps 2005 illustre également la contribution des cégeps au rayonnement du Québec à l’étranger à travers 115 projets de coopération internationale dans 39 pays, majoritairement en Afrique, où les cégeps sont de plus en plus actifs, en Amérique du Sud et aux Antilles. Les collèges y mettent à contribution leur expertise, principalement pour l’élaboration et la révision de programmes d’études, le transfert de technologie et la planification du perfectionnement des ressources humaines.

Enfin, les collèges ont ajouté une dimension internationale à 49 de leurs programmes d’études, à travers le contenu des cours ou des stages à l’étranger. De plus,
16 établissements offrent 14 programmes spécialisés à vocation internationale.

L’enquête menée par Cégep international a été réalisée à l’automne 2005 auprès des
48 cégeps et de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. De ce nombre,
43 établissements y ont répondu.

Cégep international invite les médias à participer à son colloque qui a lieu aujourd’hui, de 9 h à 17 h, à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, 3535, rue Saint-Denis, salle Léonard-Gagnon, 6e étage, à Montréal.

- 30 -
Source : Évelyne Foy, directrice générale, Cégep international
Cellulaire : (514) 893-2810

L’étude peut être consultée sur le site Web de Cégep international :