Communiqués

Rencontre ministérielle sur l’intégration des élèves en difficulté

AUGMENTATION SIGNIFICATIVE DU NOMBRE D’ÉTUDIANTS ET D’ÉTUDIANTES DU COLLÉGIAL AYANT DES TROUBLES D’APPRENTISSAGE OU DE SANTÉ MENTALE

Montréal, le 25 octobre 2010 – La Fédération des cégeps participe aujourd’hui, à titre d’observatrice, à la Rencontre ministérielle sur l’intégration des élèves en difficulté. Quoique la rencontre porte sur le primaire-secondaire, les problématiques liées aux étudiants en difficulté sont aussi présentes au collégial, et cela de plus en plus. En effet, on observe depuis quelques années une hausse très significative du nombre d’étudiants et d’étudiantes ayant des troubles d’apprentissage ou des troubles de santé mentale.

Selon les données préliminaires de la Fédération des cégeps, pour l’ensemble des 48 cégeps, le nombre de ces étudiants est passé de 136 à l’automne 2000 à 1071 à l’automne 2008, ce qui représente presque huit fois plus. Ces chiffres sont minimaux et pourraient être supérieurs en réalité, notamment parce que les étudiants éprouvant ces troubles ne sont pas tous diagnostiqués ou déclarés comme tels à leur arrivée au cégep. Par ailleurs, les collèges accueillent des clientèles handicapées «traditionnelles», qui sont passées de 303 à l’automne 2000 à 778 à l’automne 2007.

Loin du « chaos »

Même si les clientèles dites émergentes augmentent au collégial, il est faux de prétendre, comme le fait la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) dans une déclaration publiée ce matin dans un quotidien, que « c’est le chaos dans les collèges ». Les cégeps mettent tout en œuvre pour fournir aux étudiants ayant des troubles d’apprentissage ou de santé mentale les services particuliers dont ils ont besoin pour réussir leur parcours collégial et acquérir les compétences essentielles à leur intégration sociale et professionnelle. L’organisation de ces services et leur financement font d’ailleurs l’objet de travaux au sein de la Fédération des cégeps, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, afin d’adapter encore mieux ces services aux nouvelles réalités.

Outre les besoins des étudiants eux-mêmes, les collèges sont conscients du fait que le personnel enseignant, le personnel professionnel et le personnel de soutien qui œuvrent auprès de ces clientèles doivent également être appuyés. C’est dans cette perspective qu’à l’issue de la dernière ronde de négociation des conventions collectives, un nouveau mandat a été confié à un comité paritaire avec la FNEEQ et la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC) en vue d’analyser la problématique des clientèles émergentes et leur impact sur l’enseignement.

D’autres mesures ont également été mises en place à l’issue de la négociation, dont la création de nouveaux corps d’emploi spécialisés dans les services à rendre à ces clientèles. Pour le personnel professionnel, il s’agit de conseillers en services adaptés et, pour le personnel de soutien, d’accompagnateurs et de techniciens en éducation spécialisée. Ces nouveaux corps d’emploi contribueront non seulement à améliorer les services offerts aux clientèles émergentes, mais aussi à appuyer les enseignants qui œuvrent auprès de ces étudiants et de ces étudiantes.

- 30 -

Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : 514 381-8631, poste 2337
Cellulaire : 514 239-2088