Communiqués

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS RÉAGIT AU DISCOURS INAUGURAL

Montréal, le 23 février 2011 – Dans une réaction préliminaire au discours inaugural prononcé cet après-midi par le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, la Fédération des cégeps salue la place prépondérante accordée à l’éducation et à l’emploi au sein des priorités gouvernementales. Elle s’attend toutefois à ce qu’un certain nombre de leviers soient au rendez-vous, de sorte que le réseau collégial puisse consolider son action stratégique en lien avec ces priorités.

« Les 48 cégeps, répartis sur l’ensemble de notre territoire, sont des acteurs de premier plan qui œuvrent chaque jour à ces grandes priorités, de manière à renforcer le développement social, économique et culturel du Québec », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Jean Beauchesne. Chaque année, les cégeps préparent des milliers de jeunes aux études universitaires ou au marché de l’emploi, et assurent la formation, le recyclage et le perfectionnement de quelque 40 000 adultes.

Et ils veulent augmenter leur contribution aux grands défis auxquels la société québécoise fait face : accès aux études supérieures de la population jeune et adulte, intensification des efforts en faveur de la réussite scolaire, intégration des personnes immigrantes, formation de la main-d’œuvre et valorisation du savoir, notamment. Une action encore plus vigoureuse des cégeps en ces matières nécessitera un certain nombre de moyens, ce que le discours prononcé aujourd’hui ne permet pas d’établir.

À titre d’exemple, il est clair pour les cégeps que les rencontres régionales sur l’adéquation formation-emploi, auxquelles ils participeront activement, devront déboucher sur de meilleures possibilités d’offrir une réponse diversifiée aux besoins de la main-d’œuvre et des entreprises. Cela est d’autant plus crucial que, selon Emploi-Québec, près de 60 % des nouveaux emplois créés d’ici 2018 nécessiteront une formation technique. Autre exemple : le soutien au sport étudiant, dont le discours inaugural annonce qu’il concerne les écoles secondaires, doit également s’appliquer au niveau collégial. Le sport étudiant contribue à la persévérance scolaire et à la réussite, notamment chez les garçons.

Les cégeps, comme établissements d’enseignement supérieur, veulent pouvoir intensifier leur action et remplir toujours mieux leur rôle dans le développement du Québec.

– 30 –

Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Cellulaire : 514 239-2088