Communiqués

BUDGET DU QUÉBEC 2011-2012 : LE STRICT MINIMUM EST ASSURÉ AU COLLÉGIAL, MAIS PAS DE NOUVELLES MESURES POUR APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES CÉGEPS

Québec, le 17 mars 2011 – Selon la Fédération des cégeps, le Budget du Québec 2011-2012 déposé aujourd’hui par le ministre des Finances, M. Raymond Bachand, ne comporte pas de nouvelles mesures pour le réseau collégial, mais permet minimalement de maintenir les acquis. À travers une augmentation de 3,4 % du budget du réseau collégial public, la hausse des coûts de système liés à l’indexation des salaires du personnel et à l’augmentation de la population étudiante collégiale est absorbée par le gouvernement. Cependant, la couverture de l’augmentation des autres coûts, c’est-à-dire les dépenses non salariales, n’est pas assumée par le budget — ce qui est préoccupant selon la Fédération.

Par ailleurs, le maintien de la somme de 20 M$ issue du réinvestissement en enseignement supérieur annoncé en 2006, et du montant de 75 M$ accordé aux collèges en 2008-2009 à la suite de la hausse des transferts fédéraux en enseignement supérieur, constitue une bonne nouvelle. La Fédération déplore toutefois le fait que l’indexation de ces sommes ne soit pas prévue dans le budget, pas plus que celle des enveloppes liées à la formation continue.

Une réponse attendue aux besoins des étudiants en difficulté

Les collèges veulent qu’une réponse soit apportée rapidement à la situation pressante de leurs étudiants qui éprouvent des troubles d’apprentissage ou des troubles de santé mentale — ce que le budget déposé aujourd’hui ne permet pas de conclure. Le nombre de ces étudiants ayant connu une croissance fulgurante dans le réseau collégial public ces dernières années, la Fédération a établi à 13 M$ au moins le montant annuel nécessaire pour que les cégeps puissent répondre aux besoins diversifiés de ces étudiants.

« La Fédération est déçue de constater que sa demande urgente et prioritaire ne trouve pas de réponse claire dans le budget déposé aujourd’hui. Nous sommes préoccupés du fait que les ressources ne sont pas au rendez-vous alors que les cégeps ont l’obligation de fournir aux étudiants en difficulté les services dont ils ont besoin dès maintenant », a affirmé le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Jean Beauchesne.

Autres mesures

Par ailleurs, parmi les nouvelles mesures annoncées aujourd’hui, la Fédération accueille favorablement l’octroi d’un montant supplémentaire de 50 M$ au Fonds pour le développement du sport et de l’activité physique. Cela permettra aux collèges, entre autres, d’améliorer leurs installations sportives. Elle aurait toutefois souhaité que le nouveau programme de soutien aux équipes sportives, destiné aux écoles secondaires, s’applique également aux cégeps. Le sport étudiant contribue à la persévérance scolaire, notamment chez les garçons.

Enfin, la Fédération est satisfaite que soient reconduites des mesures déjà existantes : celles visant le soutien à la réussite (45 M$), le maintien de l’offre de services dans les cégeps en région éloignée et l’atténuation des effets des baisses de clientèle (environ 23,5 M$), et le maintien des investissements liés au Plan d’action éducation, emploi et productivité (8,5 M$).

– 30 –

Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : 514 381-8631, poste 2337
Cellulaire : 514 239-2088