Communiqués

DONNÉES POUR LA SESSION HIVER 2012 DANS LES 14 CÉGEPS TOUCHÉS PAR LE CONFLIT ÉTUDIANT

Montréal, le 18 octobre 2012 – La Fédération des cégeps présente les estimations des données en lien avec les étudiants des 14 cégeps qui ont vu une partie de leur session hiver 2012 reportée à la mi-août et se terminer le 30 septembre dernier.

Ces données concernent les 60 000 étudiants qui fréquentaient les 14 cégeps suivants pendant la session hiver 2012 :

  • Collège Ahuntsic
  • Cégep André-Laurendeau
  • Collège de Bois-de-Boulogne
  • Collège Édouard-Montpetit
  • Collège Lionel-Groulx
  • Collège de Maisonneuve
  • Cégep Marie-Victorin
  • Collège Montmorency
  • Collège de Rosemont
  • Cégep de Saint-Hyacinthe
  • Cégep de Saint-Jérôme
  • Cégep de Saint-Laurent
  • Collège de Valleyfield
  • Cégep du Vieux Montréal

Tout d’abord, il est important de préciser que les estimations révèlent qu’environ 5 % de ces 60 000 étudiants ont pu terminer leur session dès juin 2012 à la suite d’ententes avec les associations étudiantes concernant les stages, ou encore à la suite d’injonctions. Près de 3000 étudiants ont donc pu compléter leur session d’hiver dès juin 2012.

Estimation des incomplets

Parmi les 57 000 étudiants qui devaient reprendre la session hiver 2012 à la mi-août, un certain nombre se sont prévalus de la possibilité d’obtenir des incomplets (abandons sans échec) pour seulement un ou quelques cours. Près de 5,5 % des 57 000 étudiants ont demandé une mention incomplet pour l’ensemble de leurs cours de la session hiver 2012.

Rappelons qu’un incomplet peut normalement être appliqué à un ou à plusieurs cours lors de situation exceptionnelle, telle une maladie. Cette mesure fait en sorte que l’étudiant ne complète pas son cours et la mention échec ne figure pas sur son bulletin pour ce ou ces cours. Le motif invoqué par l’étudiant est toujours évalué sur une base individuelle à la direction des études du cégep, qui détermine ensuite si la mention incomplet est accordée ou non.

Prévue dans les politiques d’évaluation des apprentissages des cégeps, cette mesure a été accentuée pour la session d’hiver 2012, due à la situation exceptionnelle, afin d’éviter un trop grand nombre d’échecs et de favoriser la réussite scolaire. Cette disposition avait été discutée et agréée entre la Fédération des cégeps et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). Selon les informations recueillies par la Fédération dans les collèges, les étudiants qui ont utilisé cette mesure l’ont fait pour poursuivre leurs études collégiales dans les meilleures conditions possibles pour eux.

Estimation des abandons

L’estimation d’abandons parmi les 57 000 étudiants se situe en moyenne à 4 % pour la session hiver 2012 comparativement à 3 % pour la session hiver 2011.

Les cégeps poursuivront leurs efforts pour soutenir les étudiants présentant des difficultés d’apprentissage ou ayant un parcours scolaire plus difficile. Ils continueront d’offrir du soutien afin de pouvoir accompagner leurs étudiants. Selon M. Jean Beauchesne, président-directeur général de la Fédération des cégeps : « Bien que la situation actuelle ne soit idéale pour personne, un suivi très serré est fait de la part des cégeps auprès des étudiants désirant poursuivre leurs parcours afin qu’ils puissent le faire. La réussite scolaire demeure une priorité pour nous ».

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, de formation continue, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca

— 30 —

Source :                 Fédération des cégeps

Renseignements :   Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2348 ou cellulaire : 514 239-2088