Communiqués

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS ACCUEILLE POSITIVEMENT LE RAPPORT SUR LE PROJET DE CRÉATION DU CONSEIL DES COLLÈGES

Montréal, le 23 mars 2017 — Dans une réaction préliminaire, la Fédération des cégeps accueille positivement le rapport sur le projet de création du Conseil des collèges du Québec, rendu public aujourd’hui par Mme Rachel Aubé, M. Guy Demers et M. Louis Lefebvre, des experts que la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Hélène David, avait mandatés en juillet dernier pour mener une consultation sur cet objet.

« Nous ferons bien sûr une lecture plus approfondie du document, mais nous estimons déjà qu’il faut saluer l’excellent travail d’analyse des experts désignés par la ministre. Nous nous réjouissons que ce travail les ait conduits à recommander la création du Conseil des collèges du Québec. Les différentes propositions contenues dans le rapport offrent par ailleurs une vision porteuse, équilibrée et stimulante du rôle que serait appelé à jouer un tel conseil », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

La Fédération des cégeps considère que, dans l’ensemble, les recommandations du rapport rejoignent les préoccupations des collèges, exprimées dans le mémoire qu’elle a déposé en octobre dernier dans le cadre de la consultation menée par les experts. Elle constate notamment avec satisfaction que le rapport propose une composition équilibrée du Conseil. Le fait de recommander que soient formulées le plus largement possible les responsabilités du Conseil est également de bon augure selon la Fédération, tout comme c’est le cas pour la suggestion visant à alléger les processus d’évaluation auxquels sont soumis les collèges.

Modifications au RREC : un premier pas

En ce qui concerne les modifications au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC), qui font également l’objet du rapport, la Fédération estime qu’il s’agit d’un premier pas. Les collèges, qui attendent depuis longtemps des ajustements au RREC, auraient souhaité voir les propositions leur permettre de disposer d’une plus grande autonomie, pour accomplir leur mission avec plus d’agilité et de souplesse. Néanmoins, la Fédération souhaite voir rapidement mises en œuvre les mesures soumises aujourd’hui, tout en espérant que celles-ci soient suivies de modifications susceptibles d’accroître davantage les marges de manœuvre des cégeps.

Enfin, la Fédération des cégeps offre toute sa collaboration à la ministre de l’Enseignement supérieur dans la mise en œuvre rapide du rapport.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

— 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements :​Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088
​Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps