Communiqués

Budget du Québec 2017-2018

UNE BOUFFÉE D’AIR FRAIS POUR LES CÉGEPS

Québec, le 28 mars 2017 — La Fédération des cégeps se réjouit des investissements de 37,5 M$ dans le réseau collégial prévus au budget du Québec 2017-2018, ce qui inclut la récurrence des sommes annoncées dans le cadre de la mise à jour économique à l’automne 2016. Ces sommes donneront de l’oxygène aux cégeps afin d’accomplir leur mission d’enseignement et de recherche.

« Les différentes mesures annoncées dans ce budget vont permettre aux cégeps de bonifier les services aux étudiants, ce qui est primordial pour la réussite éducative et constitue la raison d’être des cégeps », a déclaré le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Cet investissement comprend quatre mesures : rehausser le financement général des établissements d’enseignement supérieur, améliorer la réussite et l’intégration de l’ensemble des étudiants, favoriser les partenariats et la concertation entre les établissements ainsi que la présence régionale, et répondre aux besoins du marché du travail.

De même, la Fédération des cégeps se réjouit des mesures mises en place pour favoriser l’attraction et la rétention des étudiants internationaux. Elle salue aussi la volonté du gouvernement de contribuer au développement économique du Québec en soutenant l’apprentissage et le développement des compétences par la formation continue.

Les crédits des cégeps ont augmenté de 4,22 %, ce qui devrait permettre aux cégeps de couvrir leurs coûts de système tels que les augmentations salariales consenties dans le cadre du renouvellement des conventions collectives.

Après des compressions de l’ordre de 175 M$ subies de 2011 à 2015 et l’amorce d’un réinvestissement en 2016-2017, le budget du Québec 2017-2018 est reçu comme une bouffée d’air frais par le réseau collégial public, d’autant plus qu’il laisse présager une perspective de réinvestissement à moyen terme.

« En lien avec la préoccupation des cégeps de voir leurs étudiants bénéficier de ces mesures dès la prochaine rentrée scolaire, nous saluons l’annonce de travaux interministériels visant à assurer leur mise en œuvre rapide dans les réseaux de l’éducation et de l’enseignement supérieur. La Fédération des cégeps est impatiente de participer à ces travaux », conclut M. Bernard Tremblay.

Une annonce toujours attendue

Bien que le budget comporte des sommes afin de développer les infrastructures numériques des cégeps, la Fédération des cégeps attend avec impatience la Stratégie numérique du gouvernement. Elle souhaite que cette dernière comporte des montants pour la transformation de l’offre de service, la formation du personnel et l’embauche de personnel spécialisé afin de soutenir la transformation numérique de la société québécoise.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de technologies de l’information, de recherche, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

— 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088

​Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps