Communiqués

Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS CONSTATE QUE LA RECHERCHE COLLÉGIALE EST MIEUX CONSIDÉRÉE

Montréal, le 12 mai 2017 — Dans une réaction préliminaire au lancement de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation 2017-2022 (SQRI) par le gouvernement du Québec ce matin, la Fédération des cégeps remarque avec satisfaction qu’on ne fait plus de distinction entre les ordres de l’enseignement supérieur en matière de recherche. Elle accueille également favorablement le fait que la Stratégie favorise la collaboration interordre.

« Des activités de recherche sont menées dans les cégeps depuis près de 50 ans. Il est satisfaisant de voir qu’une stratégie gouvernementale reconnaît la recherche collégiale à sa juste valeur, avec ses caractéristiques propres. La recherche collégiale est essentielle, non seulement parce qu’elle contribue au rehaussement de la qualité de l’enseignement, mais également parce qu’elle est un vecteur d’avancement pour notre société », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Les coûts indirects de la recherche

À la lecture de cette nouvelle SQRI, la Fédération remarque que la question des coûts indirects de la recherche, une préoccupation formulée par l’ensemble des acteurs du collégial au moment des consultations précédant l’élaboration de la SQRI, demeure presque entière. Le texte de la Stratégie indique en effet que le gouvernement s’engage à ce que les ministères et organismes assument le coût total de la recherche dans le cadre de la réalisation de leurs programmes de recherche. La Fédération des cégeps s’attend par conséquent à ce que des enveloppes supplémentaires soient dégagées de manière à faire tomber l’obstacle au plein déploiement de la recherche collégiale que constituent les coûts indirects.

La Fédération aurait par ailleurs souhaité, comme elle l’avait recommandé dans son mémoire déposé en novembre dernier, que la SQRI propose la mise en place d’un système d’information favorisant le maillage à travers une identification des chercheurs de tous les établissements d’enseignement supérieur et de leurs équipes, de leurs domaines de recherche et de leurs sources de subvention, en temps réel. Une telle mesure demeure essentielle pour assurer un plus grand développement de la capacité de recherche de toute la communauté scientifique québécoise.

La Fédération des cégeps se réjouit cependant de voir que sa recommandation visant à prévoir des mesures facilitant l’accès des PME et des organisations aux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) a trouvé écho auprès du gouvernement, puisque le programme Passeport innovation, une mesure visant notamment les CCTT et les entreprises membres de QuébecInnove, a été bonifié de 5 M$ dans cette perspective.

Rappelons que le dynamisme et l’excellence de la recherche collégiale se reflètent actuellement dans les activités du 85e congrès de l’Acfas puisque huit colloques et plus d’une centaine de communications scientifiques y ont été présentés par des chercheurs et des chercheuses de cégep entre l’ouverture de l’événement, le 8 mai, et aujourd’hui.

On peut consulter sur son site le mémoire déposé par la Fédération des cégeps dans le cadre de la consultation sur la SQRI.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

— 30 —

 Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088  Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps