Communiqués

86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas)

LA RECHERCHE COLLÉGIALE PLUS QUE JAMAIS AU RENDEZ-VOUS

Montréal, le 4 mai 2018 — Avec 14 colloques organisés et plus d’une centaine de communications scientifiques présentées par des chercheurs et des chercheuses en provenance d’une trentaine de cégeps et de plusieurs centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), la recherche collégiale occupera une place de choix au 86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qui s’ouvrira ce lundi 7 mai et se poursuivra jusqu’au vendredi 11 mai à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Colloques : de la génétique à l’intelligence artificielle, en passant par l’Internet des objets, la chimie des produits naturels, la collaboration cégep-université et la liberté de pensée

AcfasCegep_verticalPrès de deux fois plus de colloques organisés par des chercheuses et des chercheurs du réseau collégial sont au programme de ce 86e Congrès de l’Acfas comparativement à la précédente édition, dont le traditionnel colloque de l’Association pour la recherche au collégial (ARC) qui, cette année, jettera les bases d’un Observatoire de la recherche collégiale pour faciliter le partage des données et des résultats de recherche entre chercheurs de même qu’entre réseaux.
Lundi 7 mai, de 8 h 30 à 16 h 30
L’objectif de ce colloque est de montrer l’importance de la mobilisation et du transfert de connaissances en génétique auprès des professionnels de la santé et auprès de la société pour une meilleure applicabilité des technologies les plus avancées en génomique, un domaine de recherche ayant considérablement progressé depuis le séquençage du génome humain en 2000. Responsables : Marie-Ève Blackburn, ÉCOBES (Cégep de Jonquière), Camélia Dubois, Cégep de Jonquière, Karine Tremblay et Ann-Lorie Gagnon, Université de Montréal.
Lundi 7 mai, de 8 h 30 à 16 h 40
Les organisateurs souhaitent montrer comment, grâce à l’Internet des objets et aux technologies nouvelles mises au service des aînés, le maintien à domicile peut devenir partie intégrante d’un projet de société qui concrétisera l’interaction entre l’innovation sociale et l’innovation technologique et améliorera le bien-être des aînés. Responsables : Tayeb Medjeldi, Cégep de Trois-Rivières, Daniel Massicotte et François Nougarou, Université du Québec à Trois-Rivières.
Lundi 7 mai, de 8 h 30 à 19 h, et mardi 8 mai, de 8 h 30 à 17 h
Ce colloque mettra en relation les chercheurs universitaires et collégiaux, les industriels ainsi que la relève étudiante qui travaillent dans l’extraction et la découverte de nouveaux produits naturels, leur synthèse organique et la démonstration de l’efficacité de ces molécules. Avec la participation de chefs de file dans différents domaines, le colloque permettra d’implanter au Québec des méthodes de pointe pour isoler, purifier, caractériser et synthétiser des produits naturels complexes à haute valeur ajoutée. Responsables : Normand Voyer, Université Laval, Maxim Maheux, Cégep Lévis-Lauzon, André Pichette, Université du Québec à Chicoutimi.
Lundi 7 mai, de 8 h 30 à 18 h
Ce colloque réunira des intervenants de différents milieux éducatifs et des chercheurs issus de diverses disciplines dans le but d’explorer des avenues nouvelles pour favoriser les approches collaboratives et interdisciplinaires dans le domaine du développement global et psychomoteur des jeunes, de la petite enfance à la fin de l’adolescence. Responsables : Tommy Chevrette, Université du Québec à Chicoutimi, Suzanne Gravel, Cégep de Jonquière.
Lundi 7 mai, de 9 h à 18 h, et mardi 8 mai, de 8 h 50 à 18 h
Réunissant chercheurs et praticiens d’horizon diversifiés, ce colloque bilan sera l’occasion de faire une réflexion synthèse sur les recherches participatives (RP) en sciences humaines et sociales, sur leurs contributions théoriques et méthodologiques majeures ainsi que sur les nouveaux défis qui y sont associés. Responsables : Souleymane Barry, Nicole Monney, Christine Couture, Stéphane Allaire, Catherine Dumoulin, Université du Québec à Chicoutimi, Roxanne Tremblay, Cégep de Jonquière.
Lundi 7 mai, de 13 h 30 à 19 h, et mardi 8 mai, de 9 h à 17 h
Dans une perspective de nécessaire mutualisation des ressources, le colloque de l’Association pour la recherche au collégial (ARC) mobilisera acteurs et spécialistes afin de jeter les bases d’un Observatoire de la recherche collégiale visant un accès étendu aux données et aux résultats de recherche, de même qu’un partage responsable de ces mêmes données et résultats pour favoriser les échanges entre les réseaux et les ordres d’enseignement. Ce colloque sera également l’occasion de remettre les Prix étudiants de l’ARC, lesquels visent à faire reconnaître et à valoriser la participation des étudiantes et des étudiants à des activités de formation à la recherche menées au sein d’établissements d’enseignement collégial. Responsables : Patrice Aubertin, École nationale de cirque, Lynn Lapostolle et Hélène Tardif, Association pour la recherche au collégial (ARC).
Mardi 8 mai, de 8 h 30 à 19 h, mercredi 9 mai, de 8 h 30 à 19 h, et jeudi 10 mai, de 8 h 30 à 17 h
La question de la liberté de pensée, fondement de la philosophie, sera au cœur de ce congrès annuel de la Société de philosophie du Québec. Réfléchir à la liberté de pensée et de parole, c’est se questionner sur les risques souvent encourus par ceux et celles qui la pratiquent, s’interroger sur l’état actuel de la liberté de pensée et de parole, voire de la liberté intellectuelle, ici et ailleurs, notamment dans un monde dominé par les médias sociaux, et se demander si cette liberté est partagée de la même manière entre tous et toutes. Responsables : Sophie Cloutier, Université Saint-Paul, Geneviève Barrette, Cégep Montmorency.
Mercredi 9 mai, de 8 h 30 à 16 h 30
Ce colloque présentera plusieurs utilisations prometteuses de la biomasse forestière, constituée d’arbres et de parties d’arbres sans preneur, de résidus de transformation du bois et de produits du bois postconsommation. Mal aimée, cette biomasse est pourtant reconnue par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) comme l’un des outils majeurs de lutte aux changements climatiques. Responsables : Evelyne Thiffault, CRMR-Université Laval, Nathalie Bourdeau, Innofibre (Cégep de Trois-Rivières), Alexis Achim et Alain Cloutier, Université Laval.
Mercredi 9 mai, de 8 h 30 à 18 h
Ce colloque se propose de brosser un portrait de la réalité du collégial en matière de littératie. Quelle conception les acteurs du collégial ont-ils de celle-ci? Quelles problématiques associe-t-on à la littératie? Quels sont les cadres théoriques à considérer pour aborder ces problèmes? Quelles interventions peut-on mettre en œuvre et avec quels succès? Responsables : Catherine Bélec, Geneviève Blais et Debby Ann Philie, Cégep Gérald-Godin, Christiane Blaser, Université de Sherbrooke.
Mercredi 9 mai, de 8 h 30 à 16 h 45, et jeudi 10 mai, de 8 h 30 à 16 h
Ce colloque explorera les savoirs scientifiques et les savoirs expérientiels liés aux innovations collectives, en particulier aux « laboratoires vivants » (Living Labs). Il s’intéressera notamment aux outils de médiation, au rôle de leurs acteurs ainsi qu’aux formes d’écosystèmes qui soutiennent et valorisent ces démarches d’innovation collective. Responsables : Valérie Lehmann, UQAM, Marina Frangioni, Université de Sherbrooke, David Guimont et Rachel Berthiaume, Cégep de Rivière-du-Loup, Brigitte Trousse, Université Côte d’Azur, Danielle Lafontaine, Université du Québec à Rimouski.
Jeudi 10 mai, de 8 h 30 à 18 h 30
À partir de cas concrets, ce colloque offrira un espace de partage et de discussion permettant de mieux comprendre la collaboration cégep-université en recherche, une pratique qui gagne autant en popularité qu’en pertinence, et d’effectuer un état des lieux des façons de faire propices ainsi que des enjeux et des défis que cela suppose. Responsables : Stéphane Allaire, Université du Québec à Chicoutimi, Nadine Arbour, Cégep de Jonquière, Isabelle Paquette, Cégep de Saint-Félicien, Jany Gagné, Collège d’Alma, Hussein Ibrahim, Cégep de Sept-Îles, Line Bouchard, Cégep de Chicoutimi.
Jeudi 10 mai, de 9 h à 16 h 15
Ce colloque mettra en lumière la contribution de l’environnement scolaire à la santé et au bien-être des jeunes, tant en termes d’éléments structurels (composition sociale, environnement physique, etc.) qu’en termes de processus organisationnels (valeurs, culture, pratiques, etc.). Responsables : Marie-Christine Brault et Jacinthe Dion, Université du Québec à Chicoutimi, Marie-Ève Blackburn, ÉCOBES (Cégep de Jonquière).
Vendredi 11 mai, de 8 h 30 à 19 h
Les derniers développements dans le secteur énergétique québécois et les tendances en matière de recherche et de développement appliquées à ce domaine seront à l’honneur lors de ce colloque, qui mettra l’accent sur les solutions établies dans l’utilisation des énergies renouvelables combinées à l’intelligence artificielle. Responsables : Hussein Ibrahim, Zoe Feger, Aurimar Yajure, Mariya Dimitrova, Cégep de Sept-Îles.
Vendredi 11 mai, de 8 h 30 à 16 h 30
Ce colloque offrira un espace pour que des chercheurs de toutes les disciplines puissent échanger et réfléchir sur la façon dont l’homme et le Nord se façonnent mutuellement. En encourageant une réflexion élargie sur les concepts de lieu, d’espace, d’habitat et d’imaginaire géographique, nous contribuons à un enrichissement général du regard que nous pouvons porter sur la manière humaine d’habiter le Nord. Responsables : Roberto Gauthier, Université du Québec à Chicoutimi, Marie-Ève Vaillancourt, Cégep de Sept-Îles.

Communications : de la géomatique en archéologie au drone comme outil de création, en passant par le féminisme en philosophie, les matériaux biosourcés et l’innovation par la racine

Que ce soit dans le cadre de colloques organisés par leurs collègues des réseaux collégial ou universitaire ou encore par le biais de communications libres, plus d’une centaine de chercheurs et de chercheuses de cégep présenteront leurs résultats de recherche tout au long de la semaine, et ce, dans une grande variété de champs d’études.

Par exemple, pendant que Jean-Maurice Marcotte du Centre de géomatique du Québec (Cégep de Chicoutimi) fouillera sur le site du poste de traite de Chicoutimi à l’aide de la géomatique (colloque 314, 7 mai), Sébastien Adam, Marie Audet, Valérie Demers, Marina Jolly et Cléa Montari du Collège de Rosemont exploreront les enjeux d’exclusion dans la participation citoyenne municipale montréalaise (colloque 419, 7 mai).

De leur côté, Michaël Gaudreault et Jean-Guillaume Simard d’ÉCOBES – Recherche et transfert (Cégep de Jonquière) étudieront les facteurs territoriaux de persévérance et de réussite scolaires au Québec (colloque 416, 8 mai), alors que Jean Potvin du Cégep de Chicoutimi suivra le chemin de la biographisation dans la pratique théâtrale au cégep (colloque 306, 8 mai). France Giroux du Cégep Montmorency fera équipe pour philosopher sur le féminisme (colloque 302, 9 mai) dans le cadre du congrès annuel de la Société de philosophie du Québec, tandis que Michel Simard du Collège Lionel-Groulx traitera de la déperdition des compétences en littératie chez les adultes (colloque 515, 9 mai). De plus, Sandrine Ducruc du Centre d’innovation sociale en agriculture (Cégep de Victoriaville) traitera d’innovation collaborative au service du recyclage des plastiques agricoles (colloque 615, 9 mai), Jean-Philippe Jacques du Cégep de Trois-Rivières montrera comment passer de la forêt des mal-aimés aux produits et matériaux biosourcés (colloque 205, 9 mai) et Étienne Boulanger du Collège d’Alma s’envolera dans les hautes sphères en utilisant un drone comme outil de création (colloque 310, 10 mai).

Par ailleurs, Mathieu R. Vigneault du Réseau Trans-tech s’intéressa à la recherche appliquée à l’ère de l’économie du savoir (colloque 411, 9 mai) et Céline Desjardins de la Fédération des cégeps questionnera les fondements de la collaboration université-collège en recherche (colloque 4, 10 mai), alors qu’Émilie Parent du Cégep de Victoriaville innovera par la racine grâce aux médias sociaux (colloque 427, 10 mai) et que Guillaume Simard du Cégep de Sainte-Foy analysera la qualité de l’air grâce aux senseurs bon marché (communications libres 210, 10 mai). Enfin, Marie-Ève Vaillancourt du Cégep de Sept-Îles se penchera quant à elle sur des textes qui disent le Nord et ses réalités à l’aune du concept de résilience (colloque 621, 11 mai).

La recherche au collégial, c’est…

Depuis leur création, les cégeps contribuent à l’accroissement du savoir et à l’avancement des sciences à travers des projets de recherche dans des champs d’application multiples et variés ainsi que des collaborations fructueuses avec les universités. Les chercheurs du collégial exercent leurs activités de recherche au sein de leur département ou dans des groupes de recherche. Dotés d’une dizaine de centres de recherche et de 49 centres collégiaux de transfert de technologie et de pratiques novatrices (CCTT) répartis sur l’ensemble du territoire, les cégeps répondent à des besoins d’innovation et de transfert technologique dans les organisations et dans les entreprises, en particulier dans les PME, ou encore mènent des travaux axés sur le développement de pratiques sociales novatrices dont les retombées profitent à la société dans son ensemble. En créant des conditions propices à la recherche pour les enseignants comme pour les étudiants, les professionnels et les employés de soutien, les cégeps favorisent l’émergence de la relève scientifique ainsi que la vitalité des programmes d’études.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca

— 30 —

Pour suivre les activités des cégeps au 86e congrès de l’Acfas en direct sur Twitter, rendez-vous sur le compte @fedecegeps ou recherchez le mot-clic #AcfasCégep.

Pour la programmation complète du 86e congrès de l’Acfas, visitez le site Web de l’Acfas.

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Mathieu St-Onge, conseiller en communication, mathieu.st-onge@fedecegeps.qc.ca; cellulaire : 514 561-7845