Communiqués

74e Gala de l’Association francophone pour le savoir

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS FÉLICITE M. IVAN L. SIMONEAU, RÉCIPIENDAIRE DU PRIX ACFAS DENISE-BARBEAU 2018

Montréal, le 14 novembre 2018 — La Fédération des cégeps félicite M. Ivan L. Simoneau, récipiendaire du Prix Acfas Denise-Barbeau 2018 pour la recherche au collégial dans la catégorie sciences humaines et sociales, et sciences de la santé  dimensions sociales, remis hier soir dans le cadre du 74e Gala de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), au parquet du centre CDP Capital, à Montréal.

C’est en 1988 que débute le parcours de chercheur d’Ivan L. Simoneau lors de ses études de maîtrise en kinanthropologie à l’Université de Sherbrooke. Il entreprend sa carrière d’enseignant au collégial à la même période. Après un court passage au Cégep de Granby, il se joint en 1990 au Département de soins infirmiers du Cégep de Sherbrooke, où il œuvre toujours. Parallèlement à ses activités d’enseignement, c’est en 1996 qu’il mène à terme un doctorat en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal. Son domaine d’expertise est la psychopédagogie et, de façon particulière, le processus d’acquisition des connaissances en santé chez des étudiants du collégial. En 2011, il complète une formation postdoctorale à l’Institute of Medical Simulation and Advanced Learning de l’Université Harvard, dans le cadre de laquelle il pousse plus avant la question de la simulation clinique comme méthode pédagogique. Ses travaux de recherche sont d’abord menés par un souci de développement des connaissances et de l’amélioration de la pratique professionnelle des infirmières et des infirmiers. La simulation haute-fidélité est l’axe de recherche du lauréat menant à cette amélioration. Par sa capacité à simuler la réalité clinique, cette technologie contribue à un changement de paradigme dans le domaine de l’enseignement, notamment dans les champs des soins infirmiers et de l’inhalothérapie.

En outre, la mise en place du Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS) du Cégep de Sherbrooke, premier centre francophone collégial d’apprentissage assisté par mannequins simulateurs haute-fidélité, découle directement des travaux de recherche menés par Ivan L. Simoneau. Le CEREFS constitue également une percée interordre et intersectorielle, notamment en ce qui concerne la formation d’étudiantes et d’étudiants d’autres programmes d’études, dont le programme Techniques d’inhalothérapie. De plus, il ouvre la voie à de nouvelles avenues en matière de simulation avec les programmes universitaires, le programme Techniques policières ou les services paramédicaux.

Le Prix Acfas Denise-Barbeau

Parrainé par la Fédération des cégeps et l’Association des collèges privés du Québec, le prix d’excellence scientifique Denise-Barbeau vise à souligner la qualité exceptionnelle des activités de recherche d’une personne du réseau collégial. Créé en 2014, le Prix Acfas Denise-Barbeau est remis en alternance d’une année à l’autre dans le domaine des sciences humaines et sociales, et des sciences de la santé – dimensions sociales; et dans le domaine des sciences naturelles, du génie et des mathématiques, et des sciences de la santé – dimensions biomédicales.

La recherche collégiale

Depuis leur création, les cégeps contribuent à l’accroissement du savoir et à l’avancement des sciences à travers des projets de recherche dans des champs d’application multiples et variés ainsi qu’à travers des collaborations fructueuses avec les universités. Les chercheurs du collégial exercent leurs activités de recherche au sein de leur département ou dans des groupes de recherche. Dotés d’une dizaine de centres de recherche et de 55 centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) répartis sur l’ensemble du territoire, les cégeps répondent à des besoins d’innovation et de transfert technologique dans les organisations et dans les entreprises, en particulier dans les PME, ou encore mènent des travaux axés sur le développement de pratiques sociales novatrices dont les retombées profitent à la société dans son ensemble. En créant des conditions propices à la recherche pour les enseignants comme pour les étudiants, les professionnels et les employés de soutien, les cégeps favorisent l’émergence de la relève scientifique tout comme la vitalité des programmes d’études.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

— 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Mathieu St-Onge, conseiller en communication, mathieu.st-onge@fedecegeps.qc.ca; cellulaire : 514 561-7845

Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps