Textes d’opinion

Les cégeps actifs et indispensables pour la prévention du suicide

Journée mondiale pour la prévention du suicide

Mot de M. Jean Beauchesne, président-directeur général, Fédération des cégeps et de Mme France Turgeon, présidente du RIIPSO et directrice des services aux étudiants, Cégep de Sherbrooke

Le mardi 6 septembre 2011

Indispensables, nous le sommes tous quand il s’agit de prévenir la détresse et le suicide. La 9e Journée mondiale pour la prévention du suicide sera l’occasion de remercier tous ceux et toutes celles qui agissent face à cette problématique.

Au nom de la Fédération des cégeps et du Regroupement intercollégial des intervenants psychosociaux (RIIPSO), nous profitons de cette occasion pour souligner le travail exceptionnel des psychologues, des travailleurs sociaux, des psychoéducateurs, des éducateurs spécialisés, des intervenants de terrain et des autres membres du personnel des collèges qui s’investissent tous les jours pour redonner à des personnes en détresse le goût à la vie.

Et les résultats sont là pour témoigner de nos efforts : le nombre de suicides chez les 15 à 19 ans au Québec a diminué de moitié en 10 ans. Mais il ne faut pas relâcher notre attention. Le tiers des jeunes de 15 à 24 ans affichent un niveau élevé de détresse psychologique, et le suicide demeure toujours un phénomène préoccupant puisqu’il représente la deuxième cause de mortalité chez les 15 à 19 ans, et la première chez les 20 à 24 ans.

Confronté à cette problématique, le RIIPSO, partenaire de la Fédération des cégeps, déploie dans les collèges plusieurs mesures pour prévenir le suicide et la détresse chez les jeunes tout au long de l’année. Mentionnons entre autres le programme Agir en sentinelle pour la prévention du suicide qui vise à former des réseaux de sentinelles à l’affût des jeunes démontrant des signes précurseurs de détresse. Ces réseaux se composent d’adultes qui se sont engagés de façon volontaire à recevoir une formation afin d’agir comme vigiles dans leur milieu. En 2009-2010, 284 nouvelles sentinelles ont ainsi été formées au sein du réseau collégial, pour un total de 917 à ce jour.

Parmi les autres initiatives des collèges, notons également les cellules de pairs-aidants, soit des regroupements d’étudiants formés pour aider d’autres étudiants qui rencontrent des difficultés; des comités de prévention; des services de consultation et d’aide personnalisée; des semaines thématiques démystifiant la problématique de la détresse et faisant la promotion des bienfaits d’une bonne santé mentale, sans compter tout le travail des intervenantes et des intervenants psychosociaux qui dépistent les jeunes en difficulté et interviennent rapidement.

Plus nous sommes nombreux à participer activement, plus nous créons un filet de sécurité efficace qui retient les personnes à risque, parfois nos amis, notre famille et des membres de notre entourage. Pour prévenir adéquatement la détresse et le suicide, chaque action et chaque personne comptent.

Jean Beauchesne

Président-directeur général, Fédération des cégeps

France Turgeon

Présidente du RIIPSO et directrice des services aux étudiants, Cégep de Sherbrooke

À propos de la Fédération des cégeps

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, de formation continue, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca

À propos du RIIPSO

Le Regroupement intercollégial des intervenants psychosociaux, rattaché à la Fédération des cégeps, a pour mission de soutenir les intervenants psychosociaux dans leur pratique auprès des étudiants du collégial aux prises avec des difficultés d’ordre psychologique et psychosocial. Il réunit quelque 250 psychologues, psychoéducateurs, travailleurs sociaux, éducateurs spécialisés et autres intervenants de terrain travaillant dans les cégeps. www.riipso.qc.ca